samedi 5 novembre 2016

Smith Henderson, "Yaak Valley, Montana".




♥♥♥♥ J'ai adoré

Smith Henderson  Yaak Valley, Montana  Belfond  578 pages

   Dans le Montana, en 1980. Autour de Pete, assistant social dévoué, gravite tout un monde d’écorchés vifs et d’âmes déséquilibrées. Il y a Beth, son ex infidèle et alcoolique, Rachel, leur fille de treize ans, en fugue dans les bas-fonds de Tacoma, Luke, son frère, recherché par la police. Et puis il y a Cecil l’adolescent violent et sa mère droguée et hystérique, et ce jeune Benjamin, qui vit dans les bois environnants, avec son père, Jeremiah Pearl, un illuminé persuadé que l’apocalypse est proche, que la civilisation n’est que perversion et que le salut réside dans la survie et l’anarchie. Au milieu de cette cour des miracles, Pete pourrait être l’ange rédempteur, s’il n’était pas lui-même complètement perdu…
    Je remercie Priceminister et ses matchs de la rentrée littéraire pour l'envoi de ce livre que je pourrais qualifier de petit bijou de narration. Dans les années 80, dans le Montana, Pete est un assistant social prêt à tout pour aider les autres, y compris délaisser sa propre famille. Des "cas sociaux", il en côtoie tous les jours, souvent avec sang froid. Jusqu'au jour où il rencontre un gamin en piteux état, vivant dans les bois avec son père, un illuminé religieux qui rejette la société dans son intégralité. Une enquête va alors commencer. Mais finalement, qui est le plus fou d'entre tous ? L'exercice de narration que nous offre l'auteur est incroyable, chaque chapitre aborde tour à tour les péripéties d'un protagoniste, en mêlant toutes les personnes de la conjugaison au récit. Une prouesse remarquable qui m'a permise de m'immerger davantage dans le récit et dans la psychologie fouillée des personnages.

    En effet, chaque personnage rencontré au fil de la lecture est complètement paumé dans sa vie. Il n'y a ni de gentil, ni de méchant, juste des êtres qui ont plus ou moins de mal à distinguer leurs valeurs et à mettre l'accent sur leur véritable identité. Ce qui, par malheur, les amènent à accomplir plus ou moins des choses bancales, qui n'arrangent en rien leur quête de soi. En somme, ils errent dans leur propre existence. De plus, la folie n'est jamais très loin et devient un véritable spectre qui plane au dessus de leur tête, rendant ainsi certaines existences plus miséreuses et dramatiques que d'autres.

   En contraste à cette terrifiante nature humaine, la nature en tant que telle, celle de la Terre, celle qui offre une telle grandeur, une telle délivrance, est quant à elle extrêmement libératrice dans ce roman. Elle permet une coupure avec nos personnages torturés, nous offrant une bouffée d'oxygène pour se distancer, l'espace d'un instant, de cette atmosphère suffocante et, plus tard, bouleversante. Ce sentiment est d'autant plus renforcé par la plume de l'auteur qui est crue, franche, parfois brutale lorsqu'il s'agit de décrire la vie mentale de ses protagonistes. Cependant, une certaine beauté s'en dégage rendant le récit véritablement vrai et touchant.

   A travers une narration édifiante qui interpelle le/la lecteur.trice et l'immerge dans le récit, les descriptions époustouflantes de paysages forestiers, des personnages aussi paumés les uns que les autres au creux d'une Amérique qui subit de grands bouleversements, je n'ai pu qu'être conquise à chaque ligne que je lisais. Un livre tantôt suffocant, tantôt bouleversant, qui retranscrit à merveille l'errance humaine et tous ses vices. A lire si vous êtes à la recherche de grandes sensations livresques !

12 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais ce livre à l'air vraiment pas mal :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne le connaissais pas du tout non plus, et ce fut effectivement une excellente découverte! :)

      Supprimer
  2. Malgré ton avis plus que positif je ne suis pas sure que ce roman me plairait donc je passe mon tour mais merci pour la découverte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir! Merci pour ton commentaire :)

      Supprimer
  3. C'est un livre qui a l'air pas mal mais je ne suis pas certaine de vouloir le découvrir. En tout cas, pour le moment, je ne pense pas le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème, c'est normal de ne pas vouloir tout découvrir, il y a tellement de livres sur cette planète :)

      Supprimer
  4. Ahhhh te revoilà ! Pour de bon j'espère! ^^ Par contre, ce livre ne me botte pas plus que ça... Mais je suis ^sûre que tu sauras me faire craquer avec tes prochaines chroniques ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii je suis revenue! J'espère aussi que c'est pour de bon, j'ai en tout cas quelques chroniques en stock donc ça devrait le faire. Puis d'autres articles un peu différents viendront s'ajouter :) J'espère aussi te donner envie de lire d'autres livres par la suite, à défaut de celui-ci! :)

      Supprimer
  5. Aaaaaah que je suis contente de te revoir par ici, avec tes supers chouettes chroniques (malgré ce que tu penses) mais aussi avec des découvertes parce que, figure toi que je suis complètement passée à côté de ce roman lors de mon choix dans la sélection Priceminister ! Et tu m'as vachement donné envie de le découvrir alors je n'oublie pas ta proposition de prêt (je crois que je craquerai avec plaisir !) car tu m'as donné super envie d'y jeter un œil :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciiiiii! :) Je suis ravie de t'avoir fais découvrir ce bouquin, franchement il vaut le coup, tu peux venir le chercher quand tu veux :D

      Supprimer
  6. J'aime bien les livres comme ça, qui te perdent, qui te font réfléchir, qui te font voyager dans la conscience même de l'humain... :) Tu as fait une chronique très jolie et très profonde, bravo ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait résumé ce qu'est ce livre :) Merci beaucoup pour le compliment qui me va droit au cœur! A bientôt

      Supprimer

Je vous remercie pour votre réaction ♡